Conseil québécois du théâtre
actualite
Communiqué Énoncé budgétaire du 19 juin
19 juin 2020 | PARTAGER :        
COMMUNIQUÉ 
Pour diffusion immédiate
 

Sans mesures concrètes pour planifier la reprise,
une saison théâtrale inconcevable

 
Montréal, le 19 juin 2020 – Le Conseil québécois du théâtre (CQT) affirme son dépit face à l’absence de nouvelles mesures pour les arts et la culture dans l’énoncé budgétaire présenté aujourd’hui par le ministre des Finances, Éric Girard.
 
Lors du dévoilement du Plan de relance économique du milieu culturel le 1er juin dernier, le CQT indiquait que celui-ci ne répond pas aux défis immenses du milieu théâtral et démontre de grandes lacunes. En plus de faire preuve d’un déni quant aux pertes engendrées par la crise, aucun soutien autre qu’un devancement des liquidités pour pallier les pertes et dommages consécutifs à la crise sanitaire n’y est prévu. Également, ce plan de relance ne planifie aucun accompagnement pour les opérateurs de salles dont le modèle d’affaires actuel ne peut composer avec un accueil restreint des publics.
 
Pourtant, le secteur théâtral était en droit de s’attendre à des mesures concrètes. Au cours des deux dernières semaines, le cabinet de la ministre de la Culture et des Communications (MCC) a mandaté le CQT pour déposer un mémoire économique de manière urgente. Il s’agissait de documenter et de détailler les besoins du secteur théâtral et les conditions nécessaires à sa reprise, et ce, en prévision de l’énoncé budgétaire du 19 juin.
 
Un comité consultatif créé par le CQT répondait à la requête express du cabinet du MCC de produire un récapitulatif des impacts de la pandémie sur l’industrie du théâtre. Les demandes financières exprimées visaient, entre autres, à soutenir le MCC dans son élaboration de scénarios de soutien à la perte de revenus de billetterie. Le CQT a ainsi développé différentes estimations à cet effet, soit 17 M$ (un scénario au cas où les normes de distanciation physique seraient en vigueur jusqu’en décembre) ou 30 M$ (si toute la prochaine saison théâtrale devrait être conçue en fonction de ces normes).
 
Or, l’énoncé budgétaire présenté aujourd’hui n’évoque aucunement les besoins chiffrés en vue d’une relance, ni les pertes liées à la baisse de vente de billets. Il est prévu que le comité consultatif rencontre le cabinet du MCC le lundi 22 juin. Le MCC détient désormais toutes les informations pertinentes transmises par le CQT. Ce dernier s’attend maintenant à recevoir des réponses tangibles quant à un calendrier pour le déploiement de mesures concrètes et de montants qui y seront rattachés.
 
Sans mesures immédiates, la saison d’automne menacée

Plus tôt cette semaine, la ministre Roy annonçait la réouverture des salles de spectacle, y compris les théâtres, à compter du 22 juin. Or, il ne peut pas y avoir de réouverture sans programmation. « Le MCC ne semble pas saisir l’importance des séquences qui permettent de planifier une saison alternative pour l’automne. Nos artistes sont prêts à se mettre au travail, ils et elles sont motivé.e.s, mais encore faut-il des mesures financières supplémentaires et adaptées pour les soutenir. Elles ne peuvent pas être annoncées en août. Pour préparer la saison qui débute en septembre, ces mesures doivent être annoncées maintenant », affirme Anne Trudel, comédienne et présidente du CQT.
 
« Notre milieu a fait preuve de patience et d’une grande résilience jusqu’à maintenant. Le CQT s’est assuré de répondre de manière diligente aux demandes du MCC. Il aurait été essentiel que la ministre Nathalie Roy donne suite à ces demandes aujourd’hui. Il en va de la survie de nos lieux de diffusion, de nos compagnies de création, mais aussi de milliers de femmes et d’hommes qui constituent à la fois le maillon le plus précaire de la chaîne artistique et le cœur créatif de l’écosystème des arts vivants. Sans eux, impossible de relancer adéquatement l’activité économique du secteur. » conclut Sylvie Meste, directrice générale du CQT.
 
Le CQT rappelle que le 1er juin, lors de l’annonce des premières mesures pour la relance en culture, le premier ministre, M. François Legault affirmait que «  s’il n’y en a pas assez, on regardera ça !  » en faisant référence au soutien financier, tout en précisant que «  la culture, c’est l’âme du peuple québécois  ».  Désormais, il appartient au gouvernement Legault de passer de la parole aux actes.
 

– 30 –

CONTACT
Sylvie Meste
Directrice générale
dge@cqt.qc.ca
 

À PROPOS
Le Conseil québécois du théâtre (CQT) est un regroupement national qui réunit et représente les praticiens et les organismes de théâtre professionnel du Québec afin de favoriser le développement et le rayonnement de l’art théâtral dans toute sa diversité. Il est une force politique et une tribune notoire permettant au monde du théâtre québécois et à ses artisans de s’en servir pour exprimer les défis de leur pratique artistique et leurs enjeux d’avenir.

Politique éditoriale | Crédits
© Copyright 2020 | Tous droits réservés. Conseil québécois du théâtre.