Conseil québécois du théâtre
actualite
Love Me Tender, Compagnie : Cas Public, Interprète : Jaym O?Esso, © Vanessa Fortin
Formations printanières | Enjeux liés à l'équité, la diversité et l'inclusion
31 mars 2021 | PARTAGER :        
Formations printanières et participation du CQT
au séminaire sur les enjeux liés à l'équité, la diversité et l'inclusion


• Formations du CQT •

Conceptualiser une oeuvre artistique en y intégrant les nouvelles technologies
Du lundi 3 mai au vendredi 7 mai 2021, 10h à 12h

Formatrice, Rosalie Chartier-Lacombe avec expert·e·s invité·e·s
La formation sera donnée en visioconférence.

Cette formation s'adresse aux artistes souhaitant se familiariser avec les nouvelles possibilités technologiques en situation de création.
Coût de la formation — 60 $
Écoconception et écoresponsabilité dans le milieu des arts de la scène
Lundi 10 mai de 9h 30 à 12h,
Mercredi 12 mai de 9h 30 à 12h, Vendredi 14 mai de 9h 30 à 12h 30
Mercredi 19 mai de 9h 30 à 12h, Vendredi 21 mai de 9h 30 à 12h 30


Formateur·rice·s, Marie-Renée Bourget Harvey et Benoit Mathieu
La formation sera donnée en visioconférence.

Cette formation permettra d’outiller concrètement les directions artistiques, les directions générales, les directions administratives et les concepteurs scéniques aux enjeux de responsabilité environnementale dans leur milieu professionnel.
Coût de la formation — 60 $

INFORMATION

 

• Le CQT participe au Séminaire en études québécoises du Programme d'études sur le Québec de l'université McGill sur les enjeux liés à l'équité, la diversité et l'inclusion •

Le 19 mars dernier, le CQT a été invité par le Programme d’études sur le Québec de l’Université McGill à participer au Séminaire en études québécoises, dirigé par l’historienne Mary Anne Poutanen, aussi membre du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises. Le séminaire portait sur le rapprochement culturel et les enjeux liés à l’inclusion au sein de la culture québécoise, ainsi que sur la représentativité de la diversité nationale, ethnoculturelle et raciale. 

Morad Jeldi, ancien responsable de la recherche aujourd’hui consultant pour le CQT, a présenté le rapport d’étape du Comité théâtre et diversité culturelle (CTDC), dont il est l’auteur. Le rapport se réfère à une première phase de recherche autour des enjeux d’appropriation culturelle, réalisée au moment où les controverses autour des créations Kanata et Slāv ont ébranlé la communauté théâtrale. L’analyse médiatique a montré qu’il n’y a pas toujours une compréhension commune du phénomène d’appropriation culturelle, qui se heurte souvent aux revendications pour la liberté d’expression. Les réflexions avec des experts en la matière, qui ont été interviewés dans le cadre de cette recherche, ont mis en exergue que les rapports de pouvoir asymétriques au sein de la société se reflètent aussi dans les arts et que le contexte historique n’est pas à occulter lorsqu’on essaie de comprendre les enjeux de l’appropriation culturelle.

Tout aussi enrichissantes ont été les interventions des autres invitées à cette discussion multidisciplinaire :

 Sara Dion, conseillère dramaturgique permanente au Centre des auteurs dramatiques (CEAD), a parlé entre autres de l’urgence de rendre plus représentatives les instances décisionnelles, d’affronter les problèmes de gouvernance au sein des organismes artistiques et culturels au Québec, sans déléguer la prise d’action face aux enjeux ÉDI (équité, diversité et inclusion).

 Valérie Lessard, autrice de Comprendre les enjeux de l'inclusion en danse – Lexique commenté pour le Regroupement québécois de la danse, a traité de la question du corps racisé dans l’enseignement, les formations et l’entraînement en danse, mettant en lumière le caractère discriminatoire des réflexions esthétiques qui en découlent, et comment elles se reflètent dans le système de financement et de diffusion.

 Nina Bossum, coordonnatrice à la médiation culturelle et éducative pour le Musée amérindien de Mashteuiatsh au Saguenay–Lac-Saint-Jean, a présenté le programme éducatif en lien avec la dernière exposition Tshilanu Ilnuatsh. Cette exposition encourage une discussion franche et directe pour le rapprochement culturel : elle permet d’adopter une nouvelle façon d’enseigner l’histoire et clarifier certains faits historiques, constituant un pont qui renforce les relations entre jeunes autochtones et non-autochtones.


• Répertoire des lauréat·e·s de prix et reconnaissances en théâtre décernés en 2020 •
Le CQT célèbre les artistes et les travailleur·euse·s lauréat·e·s de l'année 2020.



Le Conseil québécois du théâtre tient à remercier sincèrement son partenaire:

      

Politique éditoriale | Crédits
© Copyright 2021 | Tous droits réservés. Conseil québécois du théâtre.