Conseil québécois du théâtre
Journée mondiale du théâtre 2023
15 mars 2023 | PARTAGER :        

Par Axelle Raquet - Agente de communication

                            


Le CQT a le plaisir de vous inviter à célèbrer la Journée mondiale du théâtre, ce 27 mars au Conseil des arts de Montréal. Pour l'occasion, nous avons prévu des activités autour d'un thème principal qui nous concerne toutes et tous: l'écoresponsabilité. Comme chaque année, les activités seront suivies de la remise des prix Sentinelle. Découvrez plus d'informations ci-dessous !

 

 


Programmation de la Journée mondiale du théâtre 2023
 

  • 13H00 - Panel & débat sur «L’écocréation sur scène : création de costumes et scénographie»
  • 15H00 - Panel & débat sur «L’influence de l'écoresponsabilité dans la dramaturgie contemporaine québécoise»
  • 16h30 -  Lancement de la plateforme numérique de l’APASQ
  • 17H00 - Lancement du cocktail
  • 17H30 - Lecture du message québécois
  • 17H45 - Remise des prix Sentinelle
  • 18H30 - Poursuite du cocktail

 



Deux panels autour de l'écoresponsabilité

À l'échelle du Québec, c’est le Conseil québécois du théâtre (CQT) qui s’occupe de l’organisation de cette célébration. Pour l’année 2023, le CQT a choisi le sujet de « l’écoresponsabilité » comme thème central de la Journée mondiale du théâtre. L’objectif est de profiter de cette occasion pour que le milieu réfléchisse aux défis et solutions en lien avec ce sujet d’actualité

Pour ce faire, le CQT a organisé deux panels visant à mettre en avant ce sujet lors de cette journée. Le premier panel portera sur l’écocréation sur scène tandis que le deuxième amènera une réflexion sur l’influence de l'écoresponsabilité dans la dramaturgie contemporaine québécoise. Les panélistes et les thèmes ont été choisi avec l'aide de notre comité Rayonnement et Promotion.

Panel 1: 
« L’écocréation sur scène : création de costumes et scénographie »

D’abord formée comme comédienne à l’École du théâtre d’Art de Moscou, Anne-Catherine Lebeau collabore notamment avec Robert Lepage, Wajdi Mouawad et Alexandre Marine sur la scène théâtrale montréalaise et internationale, ainsi qu’au Cirque du Soleil pendant une vingtaine d’années. Titulaire d’une maîtrise en Management des entreprises culturelles à HEC Montréal, elle fonde et dirige Écoscéno, un OBNL dont la mission est d’accompagner la transition écologique du secteur culturel.



Caroline Voyer se spécialise en écoresponsabilité des événements depuis 2001. Co-initiatrice du Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER), elle est une leader de l’écoresponsabilité des événements au Québec. Formée en Performance environnementale des organisations et en Animation culturelle, elle adore offrir des formations, du service conseil et faciliter la transition éco-socio-responsable. Elle est la directrice du Réseau des femmes en environnement depuis 2003 et auditrice pour le BNQ depuis 2010. Par ailleurs, elle est l’une des trois membres fondatrices d’Artistes citoyens en tournée (ACT) avec Laurence Lafond-Beaulne et Aurore Courtieux-Boinot et travaille au programme Scène écoresponsable qui s’adresse aux diffuseurs, aux artistes, aux agences de spectacles et aux producteurs qui désirent prendre le virage vert du développement durable. Elle est la consultante en durabilité de RIDEAU. Depuis 4 ans, elle travaille avec le Bureau du cinéma, de la télévision du Québec, Québecor, l'AQTIS-IATSE, l'AQPM et plusieurs autres partenaires sur le programme On tourne vert. Elle a la chance de collaborer avec des productions qui veulent réduire leur impact environnemental.
 

Jessica Poirier-Chang est diplômée de l’École nationale de théâtre en 2006. Dès sa sortie de l'École, elle est appelée par le Stratford Shakespeare Festival pour quatre saisons et pour divers théâtres régionaux à travers le Canada. Au fil des ans, elle a mis ses talents au service de productions de cirque, de variétés, d'opéra et de danse contemporaine ainsi que pour des publicités tournées à l’étranger. Aimant travailler avec la relève, elle coache souvent des étudiants en scénographie à l'École nationale de théâtre et a été récipiendaire de la Résidence Hooper de Design pour 2020-2021. C'est en 2021 qu'elle développe son projet de création intitulé 'Musée Vivant', une expérience événementielle d’envergure, à la fois muséale, théâtrale et immersive, portant sur la représentation de la femme à travers l'art classique. Elle a remporté la bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Canada pour ce projet qui est toujours en développement. Créatrice incessante, elle conçoit sa boutique The Bag Lady Atelier lors de son congé de maternité. Elle est membre du Conseil des Métiers d'Arts du Québec depuis 2019. 



Panel 2: « L’influence de l'écoresponsabilité dans la dramaturgie contemporaine québécoise »

David Paquet est diplômé du programme d’écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2006. Ses œuvres, maintes fois traduites, ont été présentées dans une douzaine de pays en Europe et en Amérique du Nord. Parmi celles-ci, on compte Porc-épic, 2h14, Appels entrants illimités, Le Brasier, Les Grands-mères mortes (cosignée), Histoires à plumes et à poils (cosignée), Le Soulier, Chansons pour le musée (cosignée), Le Poids des fourmis, L’Éveil du printemps (une libre adaptation de la pièce de Wedekind) ainsi que Papiers Mâchés et Le Voilier (manifeste du fragile), deux solos de stand-up poétique qu’il interprète lui-même. Ses pièces ont cumulativement remporté deux Prix du Gouverneur Général, le Prix Michel-Tremblay, le Prix du public CTDA, deux Prix de la critique de l’AQCT, deux Prix Sony-Labou-Tansi, un Jessie Award et un Dora Award. En plus de sa démarche d’auteur, il accompagne régulièrement d’autres artistes en tant que dramaturge, formateur et professeur, entre autres pour l’École nationale de théâtre du Canada, le Centre des auteurs dramatiques et le Conservatoire d’art dramatique de Montréal. 


Mykalle Bielinski est née à Québec en 1987. Chanteuse, performeuse, artiste multidisciplinaire, compositrice, autrice et productrice, elle œuvre au carrefour de la musique et des arts vivants depuis plus d'une décennie. Elle se spécialise dans la performance et l'exploration vocale, la composition pour la scène, la mise en scène immersive et l'écriture musicale et fusionne chants, musiques, poésies et gestes rituels. Au cœur de sa pratique, une voix qui appelle le sacré, le fait résonner en soi, par des performances poignantes. Par ses beats et textures électroniques chorales, elle propose une liturgie contemporaine en quête de paix et d'enchantement. Sa trilogie scénique sur le sacré (2015-2021) consiste en trois spectacles où la voix trace un chemin spirituel : Gloria (2015), un opéra solo multimédia et immersif en 360 degrés sur la transcendance - Mythe (2019), une cérémonie mystique et cosmogonique à 5 voix sur l'intemporalité – Warm up (2021), un rituel décroissanciste où elle produit son électricité pour réparer le lien à la nature. Depuis ses débuts à l'Odin Teatret d'Eugenio Barba et l'obtention de son baccalauréat en interprétation de l'École supérieure de théâtre de l'UQAM, elle a composé et joué pour une cinquantaine de projets en théâtre, en danse, au cinéma et en podcast. Elle a également publié Mythe, précédé de Gloria, un recueil de poésie aux Éditions du passage en 2021, prêté sa voix à différentes productions (7 doigts, Cirque du soleil) et collaboré à la radio de Radio-Canada comme chroniqueuse. Elle s'est produite en français, anglais et italien un peu partout au Québec, au Canada et dans plusieurs pays d'Europe.

Gabrielle Lessard est diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2012. Parallèlement à sa carrière d’interprète, elle s’investit dans la création et s’intéresse autant à l’écriture qu’à la mise en scène. Elle est l’autrice et metteure en scène de Retenir l’aube (2013) et Les savants (Théâtre Aux Écuries, 2016). En 2018, elle fonde avec Elsa Posnic le Théâtre P.A.F. Sous la bannière de cette compagnie, Gabrielle a adapté pour la scène le roman de Fanie Demeule Déterrer les os (CTD’A, 2018), écrit et mis en scène ICI (Espace Libre, 2019 et publié aux Éditions Somme toute, 2020) et signé la mise en scène du texte d’Olivier Sylvestre, Guide d’éducation sexuelle pour le nouveau millénaire (Théâtre Denise-Pelletier, 2020). À l’automne 2021, elle fait un détour par l’École nationale de théâtre du Canada et dirige les finissant.e.s en interprétation dans la pièce Châteaubriand de Laurie Léveillé. Son dernier texte, La blessure, a été créé à Espace Libre au printemps 2022. Avide de nouvelles expériences, Gabrielle a plusieurs mises en lecture et projets de recherche et création en cours. À l’automne 2022, elle signe la mise en scène de Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles à La Licorne. Une production du Théâtre à l’eau froide. 
 
Après des études en histoire de l’art à l’UQAM et diplômée de l'École National de Théâtre du Canada en Scénographie, Jasmine Catudal travaille depuis plus de 20 ans à différents postes dans le secteur des arts vivants. Elle a œuvré comme scénographe autant pour des spectacles de théâtre, de danse, d'opéra et de cirque. Elle a travaillé avec plusieurs metteurs en scène renommés, dont Robert Lepage dans The Tempest, une coproduction Ex Machina-Metropolitan Opera. En 2007 elle cofonde le OFFTA, festival d'arts vivants dont elle élargit le mandat en 2015, pour devenir LA SERRE - arts vivants, incubateurs de structurant pour les artistes émergents. De 2012 à 2015, elle a été codirectrice artistique de l'Usine C à Montréal, où elle a dirigé la programmation nationale. Elle a également été directrice artistique du Théâtre de la Ville de Longueuil de 2019 à 2021. En plus de siéger sur de nombreux jurys, elle a siégé sur des conseils d’administration, dont celui du Conseil des Arts de Montréal et sur celui de Culture Montréal. À l'occasion Mons Capitale européenne de la Culture, elle a été nommée par le gouvernement du Québec, commissaire de l’événement Ailleurs en folie Montréal/Québec qui a présenté plus de 80 artistes québécois de différentes disciplines artistiques en Belgique. En 2019, elle agit à titre de commissaire pour la quadriennale de scénographie de Prague. Par la suite, elle cofonde l’organisme Écoscéno qui développe l’écoconception dans le secteur artistique dont elle dirige maintenant le volet de la formation. Ses expériences lui donnent une vision globale unique de la création en art vivant.
 


Prix Sentinelle 2023

Les lauréat.e.s du prix Sentinelle 2023 du Conseil québécois du théâtre seront dévoilés le 25 mars 2023, dans le cahier spécial du théâtre Le Devoir (voir ci-dessous).

Le prix Sentinelle - Carrière est remis à un.e travailleur.euse culturel.le dont le parcours professionnel s'est illustré par une contribution remarquable qui laisse un héritage notoire au milieu théâtral québécois.

Le prix Sentinelle - Engagement durable est remis à un.e travailleur.euse culturel.le dont les actions professionnelles et les initiatives sont porteuses d’innovation et structurantes pour le développement de l’art théâtral québécois.
 
 

​Cahier spécial du théâtre - Le Devoir
 

Célébrée par les communautés théâtrales du monde entier, la Journée mondiale du théâtre, qui a lieu chaque année le 27 mars, est l’occasion de signifier l’importance du théâtre dans nos sociétés, mais aussi d’engager des réflexions sur ses défis et son avenir. Ce cahier spécial donne la parole aux différents acteurs de l’art théâtral, à ceux qui montent sur les planches, mais aussi à tous les travailleur.euse.s de l’ombre qui, depuis les coulisses, ont su maintenir le milieu hors de l’eau, le garder bien vivant durant les deux longues années qu’aura duré la crise, afin de préserver le lien avec le public. Ce cahier sortira le 25 mars 2023.


 

 




 

Le CQT remercie le Conseil des arts de Montréal, ainsi que la Caisse Desjardins de la Culture de leur appui financier
 
          
 
 
 «La Caisse Desjardins de la Culture est une coopérative financière dédiée exclusivement aux artistes, artisans, travailleurs autonomes, entreprises et organismes culturels. Alliée des artistes, moteur de l'économie culturelle et tremplin pour les organismes et les entrepreneurs, elle accompagne ses membres dans la réalisation de leurs projets personnels et professionnels grâce à des services financiers adaptés à leur réalité. Elle participe également au développement socioéconomique du milieu culturel en soutenant des démarches et des projets structurants.»
«Created in 1994 by and for the cultural sector, Caisse Desjardins de la Culture helps artists, artisans, creators and the self-employed to realize their projects, whether personal or professional.»
 
 
Crédits
© Copyright 2023 | Tous droits réservés. Conseil québécois du théâtre.