Conseil québécois du théâtre
actualite
Réaction du Conseil québécois du théâtre (CQT) aux résultats électoraux du 3 octobre 2022
4 octobre 2022 | PARTAGER :        

Par Éric Dussault - Responsable des stratégies politiques et de la recherche

Le Conseil québécois du théâtre (CQT) tient à féliciter toutes les personnes qui ont brigué les suffrages, ainsi que tous les élu.e.s qui ont obtenu un siège à l’Assemblée nationale du Québec. Nous sommes prêts à collaborer avec le nouveau gouvernement qui sera formé par la Coalition avenir Québec (CAQ).
 
Après plus de deux ans de pandémie de COVID-19, le milieu du théâtre professionnel a encore besoin du soutien du gouvernement québécois pour que ses activités reprennent leur cours normal. Selon une analyse publiée par Statistiques Canada en août dernier, « les compagnies de théâtre ont été l’industrie des arts d’interprétation la plus durement touchée par la pandémie ». Cette affirmation est confirmée par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec dans un document publié en 2021.
 
La pérennisation et l’augmentation des fonds octroyés au CALQ
 
Durant la campagne électorale, la CAQ s’est engagée à « soutenir avec vigueur la culture québécoise » afin que « nos créateurs et nos artistes continuent de contribuer à notre fierté nationale ». Nous lui demandons donc de pérenniser les fonds d’urgence octroyés au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour soutenir le milieu culturel pendant la pandémie de COVID-19, et même d’augmenter le budget annuel de l’organisme.
 
La pénurie de main-d’œuvre 
 
La pénurie de main-d’œuvre étant un enjeu majeur dans le milieu du théâtre professionnel, notamment dans le domaine de la technique de scène, du soutien administratif et de l’accueil des publics, nous attendons la confirmation de « la mise sur pied de mesures visant à favoriser la rétention de talents pour les arts de la scène » d’ici 2025, et de connaître la façon dont le nouveau gouvernement s’attaquera concrètement à ce problème à court terme.
 
La fidélisation et le renouvellement des publics

 
La CAQ s’est aussi engagée à « explorer des moyens de diversifier et d’innover en matière d’intégration de la culture, notamment de la culture québécoise, dans le parcours éducatif ». Nous aimerions donc savoir comment le nouveau gouvernement compte accroître la place du théâtre dans la vie des élèves. Plusieurs études ont clairement démontré que le nombre de spectacles vus avant l’âge de 16 ans a un réel impact sur le nombre de spectacles auxquels on assiste à l’âge adulte. C’est donc dire que plus on assiste à des spectacles lorsqu’on est un enfant, plus on continue de le faire à l’âge adulte.
 
Si l’on peut se réjouir du fait que deux sorties culturelles gratuites seront offertes chaque année à chaque élève québécois, le CQT estime que c’est le retour en salle de tous les publics qui doit être encouragé par des mesures concrètes afin que la vitalité du milieu soit assurée à long terme. Étant donné que l’âge moyen et médian des spectateurs varie actuellement entre 50 et 57 ans, et que ce sont les personnes qui ont entre 65 et 74 ans qui voient le plus de spectacles de théâtre au Québec (Étude des publics des arts de la scène au Québec, 2020), le renouvellement des publics est une préoccupation constante dans le milieu théâtral.
 
Un Plan directeur pour le milieu
 
Le CQT souhaite continuer à dialoguer avec le gouvernement du Québec pour faire connaître les préoccupations du milieu du théâtre professionnel et défendre les intérêts des artistes et des travailleur.euse.s culturels du secteur. C’est d’ailleurs le CQT qui pilote le Plan directeur du théâtre professionnel au Québec (2023-2033) qui sera lancé le 10 novembre prochain et dans lequel se trouvent des stratégies et des actions qui se concrétiseront d’ici dix ans, grâce à l’engagement des partenaires de mise en œuvre. Cet immense chantier, nous en sommes convaincus, n’aura que plus d’impact si le gouvernement du Québec est lui aussi convaincu de la nécessité de travailler à l’épanouissement d’une scène théâtrale dynamique et diversifiée.
 
Rappelons que nous demandons à ce que 2% du budget de la province soit consacré à la culture, alors qu’elle ne représentait que 0,9% des sommes totales investies en 2019-2020. C’est d’autant plus important qu’il est désormais démontré que les investissements réalisés dans le milieu culturel québécois profitent au milieu, mais aussi à l’ensemble de la population québécoise
Politique éditoriale | Crédits
© Copyright 2022 | Tous droits réservés. Conseil québécois du théâtre.