Colloques

L'avenir du théâtre québécois :
l'heure des défis

4 novembre 2013


Ce colloque vient conclure une série de consultations menées par le CQT sur le thème de la succession auprès du milieu théâtral. La diffusion préalable du Cahier du participant, document de synthèse des discussions des participants aux consultations, a permis d’enclencher les échanges à partir de deux enjeux prioritaires, soit :
 
  • La succession à la direction artistique au sein des compagnies de théâtre de création
  • La vitalité artistique et l'excellence à l'avant-plan de la création théâtrale 

Le CQT offrait ainsi la tribune nécessaire pour l’expression de paroles ouvertes, pour l’articulation d’idées propices à déterminer des avenues de changements.185 personnes étaient présentes, représentant les divers secteurs du milieu.
 
Le premier enjeu représentait un sujet sensible au sein du milieu et le point de départ de remises en question du processus de succession des directions artistiques. Amener cet enjeu au centre des discussions a permis de s’interroger sur la notion de mandat d’une compagnie comparé à la démarche artistique poursuivie par l’artiste de théâtre, mais aussi de reconsidérer les règles de gouvernance, jugées pernicieuses, des compagnies devant la prédominance de la dimension administrative au détriment de l’acte artistique. À l’idée d’un moratoire proposé sur les successions, il a été plutôt suggéré de prendre le temps d’analyser le patrimoine théâtral qu’il serait souhaitable de conserver.
 
La contribution de Robert Spickler et de Jacques Vézina au travers d’un texte Le théâtre en question diffusé quelques jours avant le colloque a permis de rassembler les avis autour de l’utilité collective de mener « […] une réflexion sur les modèles actuels de subventionnement, sur les rapports entre les pouvoirs publics et le milieu du théâtre, sur les modes de production même du théâtre et sur une utilisation souple et optimale des ressources en faveur des créateurs et de leurs œuvres ». Cette avenue ouvre également la porte sur les avantages du partage des ressources et le devoir de solidarité.
 
Bien que soit demeuré en filigrane le contexte de sous-financement préjudiciable à toute la discipline, les propositions votées et adoptées à partir de ce premier enjeu traduisent la volonté du milieu d’enclencher les processus vecteurs de changements profonds et essentiels pour l’organisation et le développement de la pratique de l’art théâtral.
 
Les discussions autour du second enjeu ont mis à l’avant-plan tant la vitalité de la discipline que la perte d’audace artistique chez beaucoup de créateurs, et la nécessaire rencontre de l’œuvre avec son ou ses publics. Les participants ont déploré le système de conditionnement dans lequel se sont engluées les compagnies, à savoir le temps restreint alloué à la recherche et à la création, le peu de représentations d’un spectacle associé à la quasi-impossibilité de tourner le spectacle. Ces échanges ont permis l’adoption unanime d’une proposition visant une vaste réflexion sur la situation actuelle du théâtre afin d’en déterminer ses principaux besoins et priorités.
 

PLAN D'ACTION

À l’issue du colloque, le CQT se voit confier la mise en œuvre de six propositions votées par l’assemblée. Lors de sa rencontre du 25 novembre, le nouveau conseil d’administration du CQT a entériné un plan d’action énergique et audacieux pour la mise en œuvre des travaux inhérents à ces propositions. Trois comités de suivi sont créés et leur mandat est intrinsèquement associé aux propositions. 
Accès au plan d'action


CAHIER DU PARTICIPANT

Accès au document


DOCUMENTATION

Afin d’étayer la réflexion sur les enjeux de la succession, le CQT met à disposition une documentation reflétant l'ensemble des contributions disponibles.
► Accès à la page de documentation


PARTICIPANTS AUX TABLES RONDES

Près de 90 praticiens du milieu théâtral ont contribué aux discussions menées lors des tables rondes.
► Accès à la liste des participants


Archives

Consulter les archives de :