Colloque Rallier toutes les forces vives du théâtre québécois

21 octobre 2009


L’organisation des Seconds États généraux du théâtre de 2007 avait exigé, pour le Conseil québécois du théâtre (CQT), un encadrement précis des thématiques à débattre : de longs travaux préparatoires durant lesquels plusieurs études ont été produites, de nombreuses tables de concertations sur des sujets bien précis tenues en amont de l’événement, une liste conséquente de propositions à valider en ateliers puis à voter en assemblée plénière. Deux ans plus tard, le CQT a souhaité rassembler de nouveau le milieu théâtral, mais en privilégiant, cette fois-ci, une organisation et une animation d’événement plus souple qui favoriserait des discussions libres et non orientées. La formule du Forum ouvert a donc été choisie par le conseil d’administration pour le colloque Rallier toutes les forces vives du théâtre québécois tenu les 16 et 17 octobre au Centre communautaire et culturel chinois de Montréal.

Les participants, près d’une centaine provenant des différents secteurs du théâtre (praticiens, compagnies, diffuseurs, festivals, associations professionnelles), se sont laissé guider de manière très participative tout au long du processus du Forum ouvert. Le colloque a débuté par une matinée de rencontres individuelles puis de rencontres en groupe. Cet exercice visait à identifier des éléments communs sources de succès professionnels. Des conditions de pratiques artistiques saines et équitables, l’engagement, le respect et la confiance dans le processus de création, l’audace, l’esprit d’ouverture et de collaboration, la volonté de se mettre dans un inconfort créatif ainsi que le partage de ressources entre les générations sont autant d’éléments communs qui ont été identifiés au cours de ces échanges que les personnes présentes ont qualifiés de très enrichissants. La suite de la journée ainsi que la matinée du samedi ont laissé place à la constitution spontanée de groupes de discussions qui ont échangé sur divers sujets. Cette formule interactive a notamment permis d’aborder, entre autres, le rôle des institutions théâtrales, le partage des ressources et des expertises, le rapprochement entre les milieux politique et culturel, l’évolution des conditions de pratique artistique, le rôle des diffuseurs, la place occupée par les compagnies de la relève, les écoles de formation, la rencontre des publics, le rapprochement des communautés de théâtre anglophone et francophone et la médiation culturelle. Plusieurs des thématiques soulevées s’inscrivaient en continuité avec les chantiers de réflexion des Seconds États généraux du théâtre ainsi qu’avec les travaux des différents comités mis en place par le CQT depuis ce grand rassemblement.

Ces discussions de groupes (de 2 à 20 personnes) ont permis d’approfondir des questionnements, de susciter des réflexions et d’apporter de nouvelles idées. Elles ont surtout donné l’occasion aux participants d’approcher et de comprendre différentes réalités professionnelles de leur milieu, d’évoquer simplement et librement les sujets qui leur tenaient à cœur sans un objectif imposé d’émettre des solutions ou des propositions tangibles à l’issue de leurs échanges. Le compte rendu des discussions sera disponible dans les prochaines semaines sur le site du CQT.
L’assemblée plénière qui clôturait cette rencontre a constitué un moment riche tant dans les prises de parole que sur le bilan positif et la satisfaction exprimés par les participants sur ce concept d’événement. Ils ont été nombreux à souligner que les discussions de groupe ont été des instants privilégiés pour échanger sans contrainte sur des sujets d’intérêt commun. Enfin, tous ont souhaité que les discussions entreprises lors de ce colloque se poursuivent jusqu’au prochain Congrès du théâtre qui aura lieu en 2011. 

Le Conseil québécois du théâtre mesure pleinement le besoin et la demande de sa communauté de se retrouver régulièrement et d’avoir à sa disposition des espaces d’échanges. Le nouveau conseil d’administration, élu au terme du colloque, amorce son mandat en étant muni d’informations pertinentes à la poursuite de nombreux dossiers. Le nouveau président du CQT, Sylvain Massé, s’est engagé à prendre en compte les préoccupations portées par les participants et à poursuivre le dialogue avec le milieu théâtral.
 
 

» Galerie d'images

» Programme du colloque

 


Nous remercions les Industries Lassonde Inc. pour leur commandite de Jus Oasis offerts gracieusement à nos participants.