Lauréats des Prix Sentinelle 2017

28 mars 2017

Les lauréats Louise Duceppe et Michel Tremblay (au centre), en compagnie des parrains de leurs
candidatures Gilles Duceppe (à gauche) et Hugo Bélanger (à droite). © Mathieu Rivard

 
Conçus pour souligner l’apport indispensable des travailleurs culturels au développement de l’art théâtral québécois, les Prix Sentinelle du Conseil québécois du théâtre (CQT) ont été décernés cette année à Louise Duceppe, directrice générale de la compagnie Duceppe et à Michel Tremblay, directeur général et administratif de la compagnie Tout à Trac. Les deux lauréats ont reçu leur prix lors du cocktail annuel du CQT qui s'est déroulé à la Maison du Conseil des arts de Montréal, le 27 mars.
 
Prix Sentinelle CARRIÈRE – Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal
Depuis 45 ans, Louise Duceppe met sa passion pour le théâtre et ses talents de gestionnaire au service de la compagnie fondée par son père. Gestionnaire aguerrie, elle a entrepris dernièrement un processus de planification stratégique de la compagnie dans le but de préparer au mieux sa succession et celle de la direction artistique. Présidente de Théâtres associés inc. (TAI) qu’elle a contribué à créer en 1985, active au sein du comité théâtre du Conseil des arts de Montréal, Louise Duceppe est un membre incontournable du milieu théâtral québécois.
 
Prix Sentinelle ENGAGEMENT DURABLE – Caisse de la Culture
Directeur général et administratif de la compagnie Tout à Trac depuis 2010,
Michel Tremblay a été tour à tour éclairagiste, directeur technique et directeur de production. Au sein de Tout à Trac, il a présidé à l’expansion remarquable de la compagnie, tant sur le plan de l’ingénierie de scène que de la planification de production et de tournée, ce qui a permis la création d’un réseau de diffusion qui s’étend maintenant à travers le Québec, le Canada, les États-Unis, l’Europe et l’Asie. Son expérience hors du commun et ses méthodes de gestion novatrices ont particulièrement retenu l’attention du jury des Prix Sentinelle.
 
Créés par le CQT pour favoriser la reconnaissance de travailleurs culturels émérites, les Prix Sentinelle ont été nommés comme tels en évocation à la veilleuse qui reste allumée dans les théâtres lorsque ceux-ci sont plongés dans l’obscurité, une fois les représentations et les répétitions terminées.